Connexion ou Inscription (DFL)

Générique

Est-ce que plusieurs alertes seront générées pour le même événement si elles sont envoyées par plusieurs autorités différentes?

Il est possible que multiples messages d’alerte soient relatifs à un événement car ceci peut toucher au mandat et aux responsabilités de plus d’un corps gouvernemental ou encore parce que la nature de l’événement change au fil du temps. Toutefois, les responsables de gestion d’urgences sont des experts dans leurs domaines respectifs et coordonnent les activités, y compris les alertes publiques de très près. En fait, la plupart des autorités du gouvernement suivront de près le flux de données du système d’alertes ADNA afin de surveiller les avertissements émis par les autorités connexes.

Quel est la relation entre le système d’alerte et MétéoMédia /The Weather Network?

Le système ADNA a été conçu et est opéré par Pelmorex, qui est la société mère détentrice qui opère MétéoMédia et The Weather Network.

Si une alerte est diffusée, comment et où puis-je obtenir plus d’information?

Les autorités qui diffusent peuvent inclure une référence dans leurs alertes liant à des sites Internet où l’on peut obtenir des informations supplémentaires. En outre, il est prévu que la télévision conventionnelle et la radio couvriront les événements tels qu’ils se présentent.

Comment puis-je accéder à une alerte diffusée précédemment?

Une alerte diffusée précédemment peut être consultée sur le fil RSS 48 heures après sa diffusion. En outre, toutes les alertes sont archivées indéfiniment dans la section Archives des messages d’alerte sur ce site Internet.

Les alertes sont-elles archivées? Pour combien de temps?

Tous les messages d’alerte sont archivés pour une durée de sept ans.

Je n’ai pas un téléviseur au chalet; puis-je obtenir les alertes de la radio, d’Internet ou d’un téléphone cellulaire? Quelles sont les différentes façons de recevoir les alertes?

La diffusion de messages d’alerte au public par la radio, la télévision, par câble, par satellite et par les opérateurs de téléphone et de téléphonie cellulaire est volontaire. Avec le temps, il est prévu qu’ils seront nombreux à le faire. Il est également prévu que des services de «valeur ajoutée» tels que les messages texte ou des services d’abonnement courriel seront développés.

Est-ce que les alertes seront envoyées dans différentes langues?

Les alertes peuvent être diffusées dans des langues autres que l’anglais ou le français, ce qui est à la discrétion des autorités gouvernementales. La distribution de ces messages à la population dépendra des opérateurs individuels de télévision, de radio, de câble et de satellite.

Comment ces alertes seront mises à la disposition des malvoyants?

Le système ADNA permet aux autorités gouvernementales d’inclure une version audio de leurs messages d’alerte qui peut être diffusée par les stations de radio et de télévision, les opérateurs de câble et de satellite, etc.

Quel type de sécurité est mis en place pour que je sache que les alertes sont envoyées par un organisme agréé?

Le système ADNA et les autorités publiques tiennent beaucoup à la sécurité. En plus, le gouvernement prend des mesures de sécurité chaque jour pour assurer que l’accès à leurs systèmes soit accordé au personnel autorisé seulement. Les mots de passe et l’identification de l’utilisateur sont nécessaires pour accéder au système ADNA. Par ailleurs, Pelmorex a entrepris des mesures pour empêcher l’accès non autorisé, par des pirates ou autres, au système ADNA. Enfin, chaque message diffusé par le système ADNA aura un certificat numérique unique pour garantir son authenticité.

Est-ce que les alertes interrompront une émission de télévision?

La manière dont les alertes seront diffusées est laissée à la discrétion de la chaîne de télévision locale, le câble ou le distributeur de télévision par satellite. Dans la plupart des cas, une alerte s’affichera à travers le haut ou le bas de l’écran ou par affichage plein page.

Les alertes ressembleront-elles à ce que je vois actuellement sur le téléviseur ou sur Internet?

Jusqu’à présent, il n’y a pas eu de système national de diffusion d’alertes. MétéoMédia et The Weather Network ont toujours diffusé des avertissements d’événements climatiques violents pour Environnement Canada et continueront de le faire soit en tant que message de texte intégral d’une page ou comme un affichage défilant au bas de la page. On s’attend à ce que des compagnies participantes de télévision, de câblodistribution et de satellite établissent des pratiques semblables. Les stations de radio participantes annonceront les messages audio où ils sont disponibles.

Qui peut diffuser une alerte au sein des agences gouvernementales?

Les agences gouvernementales ont le contrôle exclusif sur qui a accès à diffuser une alerte en leur nom.

Est-ce qu’une fin d’alerte sera émise une fois que l’alerte initiale est expirée?

Les autorités gouvernementales doivent régler l’heure d’expiration pour chaque alerte qu’ils diffusent. En outre, ils peuvent annuler une alerte à tout moment avant l’expiration de l’alerte.

Les alertes seront-elles destinées pour ma région en particulier?

L’autorité gouvernementale qui diffuse déterminera quelles régions sont touchées par le message d’alerte. Elle utilisera un système convenu de codage établi par Statistique Canada nommé le Code de classification géographique type. Les codes catégoriques correspondent généralement aux divisions de recensement et de subdivisions habituellement le long des limites municipales. L’utilisation de ces codes permettra aux compagnies participantes de radio, télévision, de câble et de satellite d’identifier et de diffuser les alertes qui sont les plus pertinentes pour les collectivités qu’ils desservent.

Les médias (c.-à- d. les distributeurs de fin de ligne) sont-ils tenues par la loi à diffuser des alertes?

La participation des “distributeurs de fin de ligne” est strictement volontaire.

Prévoyez-vous un grand nombre d’alertes diffusées?

Le nombre et le type d’alertes diffusées dépendront des politiques définies par chaque province et l’autorité qu’ils délèguent à d’autres agences et municipalités. Cependant, les types d’événements qui sont suffisamment sévères pour justifier l’interruption des diffusions de télévision ou de radio devraient être rares.

Qui peut diffuser une alerte au sein des agences gouvernementales?

Chaque province ou territoire décidera du niveau d’autorité qui sera délégué dans sa juridiction. Par exemple, une province peut décider que seule une agence, comme le bureau provincial de la gestion des urgences aura le pouvoir de diffuser une alerte, alors qu’une autre province peut décider de permettre aux autorités locales, telles que le personnel de gestion des urgences régionales ou municipales, la police ou les services d’incendie de diffuser certains types d’alertes. Certaines autorités fédérales comme Environnement Canada peuvent aussi accéder au système ADNA pour diffuser leurs avertissements météorologiques.

Quels types d’alertes seront diffusés?

Le système ADNA permet aux agences gouvernementales autorisées de diffuser un large éventail de messages de sécurité publique. Généralement, une alerte sera diffusée s’il y a un danger imminent pour des personnes ou des biens. Le champ d’application est très large et peut couvrir des événements telles que les tornades, les déraillements, incendies industriels, contamination de l’eau, des personnes disparues et la liste continue et ne se limite pas aux conditions météorologiques ou d’avertissements environnementaux.

Qu’est-ce que c’est que le système ADNA, et quelle est essentiellement sa fonction?

Le Système national d’agrégation et de diffusion d’alertes (ADNA) de Pelmorex Communications Inc. (“Pelmorex”) fournit aux agences gouvernementales autorisées à travers le Canada un moyen simple et facilement accessible à l’aide duquel elles pourront diffuser des messages de sécurité publique. Le système ADNA valide et authentifie les messages qu’il reçoit afin de s’assurer qu’ils sont effectivement issus des autorités gouvernementales participantes et sont conformes aux normes et politiques convenues. Ensuite, le système ADNA agrège tous les messages d’alerte qu’il reçoit des autorités gouvernementales dans un flux de données qui ensuite les distribue sur Internet et par satellite pour en assurer une couverture à travers le Canada. Cela permet au “Distributeurs de fin de ligne” comme la radio et la télévision et les opérateurs de câble et de satellite de diffuser les messages d’alerte.